omega-healthcare muscle votre dos

  • Thérapie médicale de renforcement musculaire

    La thérapie médicale de renforcement musculaire est une méthode thérapeutique contrôlée et sur prescription médicale, effectuée sur des appareils et où le patient est suivi par un physiothérapeute. Elle a pour but de reconstruire la musculature affaiblie dans la zone de la colonne vertébrale (vertèbres cervicales, thoraciques, lombaires), du tronc et des extrémités. On peut ainsi lutter contre les douleurs que cela crée. Cela permet aussi de soulager un syndrome de déconditionnement occasionné par une musculature faible.

    "Le syndrome de déconditionnement "
    • Douleurs dorsales chroniques
    • Ménagement des zones douloureuses
    • Dégradation de la musculature
    • Instabilité
    • Douleurs dorsales accrues
    • Encore plus de ménagement des zones douloureuses
    • Dégradation accrue de la musculature
    • Instabilité totale


    La colonne vertébrale
    La colonne vertébrale est soumise à des sollicitations mécaniques très élevées au quotidien. Afin de définir ces sollicitations, on a procédé pour la première fois au monde à des mesures de pression au moyen d’une sonde flexible au niveau du disque intervertébral L4-L5.

    Pour les activités suivantes, la pression axiale (longitudinale) mesurée dans le disque intervertébral est :
    - couché sur le dos, de 1,0 bar
    - assis, détendu, de 3,0 bar
    - debout, de 5,0 bar
    - assis, dos droit, de 5,5 bar
    - en faisant du jogging, de 9,5 bar
    - en se brossant les dents 11,0 bar
    - en passant l’aspirateur, de 11,5 bar
    - en sautant à la corde ou sur le trampoline, de 19,0 bar
    - en soulevant une caisse de bière, de 23,0 bar

    Sans musculature, la colonne vertébrale dispose seulement d’une stabilité propre de 0,1 bar. Sa stabilité provient surtout des muscles. Une bonne musculation empêche les vertèbres de se déplacer et réduit la charge sur les disques intervertébraux.

    La colonne vertébrale est une partie du corps absolument instable et n’acquiert sa stabilité que grâce à son corset de muscles. Le fait de ménager la colonne vertébrale l’affaiblit et entraîne progressivement un syndrome de déconditionnement de la zone en question. A cause de la douleur, le corset de muscles finit par perdre sa capacité à donner à la colonne vertébrale le soutien dont elle a besoin. Les blocages des articulations vertébrales sont une tentative désespérée de la colonne vertébrale de se stabiliser elle-même.


    Sollicitation de la colonne vertébrale lors du sport
    Lors de l’entraînement quotidien ou de la compétition, le sportif de haut niveau doit supporter des sollicitations mécaniques des disques intervertébraux encore plus élevées que dans le quotidien. En plus de la compression axiale des disques (p. ex. lors de l’atterrissage en gymnastique), la colonne vertébrale doit compenser des forces de rotation et d’accélération très élevées (p. ex. lancer du marteau ou tennis) et des forces exercées de l’extérieur (p. ex. football ou lutte). Il n’est donc pas surprenant que les entraîneurs accordent beaucoup d’importance au développement d’une musculature dorsale forte.


    La solution
    Ces pressions élevées permettent bien de comprendre que les formes passives de traitement ne peuvent pas apporter d’amélioration durable.

    L’objectif décisif d’un traitement professionnel doit donc être le « reconditionnement » au niveau des vertèbres cervicales et lombaires. Cela impose d’améliorer les performances corporelles, en particulier la musculation, la souplesse et l’endurance musculaire. Le « reconditionnement » actif devient de plus en plus la modalité de traitement décisive avant et après l’opération ou même empêchant toute opération.

    Pour toutes les articulations, la musculature représente un système de répartition des charges actif, stabilisant et amortissant. Plus les muscles sont étroitement groupés autour d’une articulation et plus le mouvement des deux parties de l’articulation est précis sur toute l’amplitude du mouvement. Les instabilités segmentaires dans les articulations et les faiblesses/raccourcissements de la musculature entraînent une répartition asymétrique des charges avec des compressions ou distractions. Le manque de stabilité a un impact sur la position des os et peut entraîner des fonctions de mouvement irrégulières. La compression ou la dilatation de structures sensibles comme les nerfs, les ligaments ou les capsules provoquent ainsi l’apparition de douleurs.

    Pour toutes les articulations, la musculature représente un système de répartition des charges actif, stabilisant et amortissant. Plus les muscles sont étroitement groupés autour d’une articulation et plus le mouvement des deux parties de l’articulation est précis sur toute l’amplitude du mouvement. Les instabilités segmentaires dans les articulations et les faiblesses/raccourcissements de la musculature entraînent une répartition asymétrique des charges avec des compressions ou distractions. Le manque de stabilité a un impact sur la position des os et peut entraîner des fonctions de mouvement irrégulières. La compression ou la dilatation de structures sensibles comme les nerfs, les ligaments ou les capsules provoquent ainsi l’apparition de douleurs.

    Un entraînement sélectif des muscles extenseurs du dos, affaiblis et profonds (courts) permet non seulement d’augmenter et de normaliser la force musculaire de manière ciblée, mais il opère également un entraînement tissulaire des disques intervertébraux et de la masse osseuse. Grâce à l’accroissement de la circulation dans cette zone (microcirculation), on observe également une amélioration de l’état nutritionnel. Cela a pour conséquence positive un développement tissulaire, surtout des disques intervertébraux ainsi que du tissu osseux vertébral. Un reconditionnement de la musculature dorsale et des tissus des disques intervertébraux et des vertèbres est enclenché.

    L’application de la thérapie médicale de renforcement musculaire à la colonne vertébrale nécessite des appareils spéciaux qui n’exercent pas de charge ponctuelle sur les articulations ou les disques intervertébraux mais ont quand même un effet hautement stimulant sur les muscles. Une telle thérapie réalisée de manière sérieuse nécessite un équipement technique très complexe. Les appareils thérapeutiques doivent générer une résistance mécanique correspondant le plus possible à la courbe de force physiologique des différents groupes musculaires.


    >>Quels sont les préréquis pour une thérapie médicale de renforcement chez omega-healthcare



omega-healthcare : de la musculation saine - en plein cœur de Berne



Même avec un entraînement d’une demi-heure seulement, deux fois par semaine, vous vous sentez déjà mieux, plus fort, en meilleure santé !